10 tendances SEO à connaitre pour 2021 (partie 1/2)

Que sera l’année 2021 pour les professionnels du référencement naturel ? Découvrez les 10 tendances importantes que vous devez connaître pour améliorer votre SEO !
Pour faciliter votre lecture nous avons découpé en 2 articles les grandes tendances à connaître pour améliorer son référencement naturel en 2020. Découvrez les 5 premières (la sixième va vous étonner !)

 

1) Focus sur l’utilisateur et les intentions de recherche

En 2021, il est plus que jamais temps de mettre l’accent sur l’utilisateur et l‘intention de recherche. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une nouvelle tendance ou d’un nouveau concept, il est important de s’en préoccuper cette année car l’intention et le comportement des personnes sur internet évolue en permanence. Surtout après l’année 2020, où tant de choses ont changé si vite. Au cours d’une année pleine d’incertitude, les internautes ont cherché plus que d’habitude des réponses à leurs questions.

 

Au fond, Google (et d’autres moteurs de recherche) est un endroit où aller quand les gens veulent répondre à une question ou en savoir plus sur quelque chose. Lorsque nous comprenons la nature des raisons qui poussent les gens à faire des recherches et que nous les aidons avec un contenu qui leur apporte les réponses qu’ils recherchent, alors notre entreprise en profite. – Jenn Mathews, responsable SEO de GitHub.

Concrètement cela signifie que les efforts de référencement pour 2021 devront être réévalués, notamment en délaissant certaines pratiques traditionnelles qui s’avèrent avoir le moins de valeurs, au fur et à mesure de l’évolution successive des algorithmes, comme par exemple la réécriture des méta descriptions pour chaque page. Il faudra plutôt se concentrer d’avantage sur une meilleure compréhension de ce qui se passe dans les résultats et les intentions de recherche afin d’ajuster ensuite sa stratégie SEO et les différentes actions à déployer.

Les marques vont devoir (en partie) s’oublier et s’occuper de leurs visiteurs en se focalisant notamment sur :

Un texte qui répond aux besoins et aux préoccupations des visiteurs et non un texte qui parle de vos produits, de votre entreprise ou des raisons pour lesquelles votre produit est bon.
Un site web rapide, sain et performant.
La facilité pour les visiteurs à trouver votre contenu. Pas de fenêtre pop-ups forcées, ou d’enregistrements…

 

 

2) Analyse de la clientèle, rétention et valeur vie du client

Le corollaire d’une meilleure compréhension des intentions de recherche est l’analyse de la clientèle. Google vous montre déjà les résultats qui, selon lui, servent l’intention des utilisateurs. Aussi, il est indispensable d’exploiter ces données pour votre propre stratégie. L’analyse des SERPs sera une pratique importante, non seulement en 2021, mais aussi à mesure que les intentions de recherche changent et que Google continue à évoluer.

Auparavant, le SEO consistait (principalement) à conduire le trafic. Mais celui-ci a évolué et demande un ROI beaucoup plus fin que le nombre de visiteurs ou la durée de consultation d’une page web. Il s’agit désormais d’en savoir plus sur l’analyse comportementale de l’internaute, c’est-à-dire ce que fait votre client, comment il le fait et comment nous pouvons l’amener à en faire plus rapidement.

Il ne s’agit plus seulement d’une question de volume de mots-clés recherchés. La pandémie COVID-19 nous a montré que la recherche par mots-clés n’est pas toujours utile lorsque le monde est en constante évolution. Pour se différencier, il faut s’attacher à examiner les recherches effectuées par les utilisateurs de première ligne en examinant les tendances montantes pour découvrir des opportunités cachées avec des offres de services et des idées de contenu que la recherche par mot-clé ne nous dit peut-être pas.

Avec la baisse probable de certains budgets, les entreprises devront se concentrer bien plus que jamais sur la fidélisation de la clientèle et l’augmentation de la valeur vie du client.

Votre contenu post-acquisition doit répondre aux questions, préoccupations et besoins exprimés par vos clients lors de leurs recherches et vous devez vous montrer à la hauteur de ces termes. Sinon, vous risquez que d’autres personnes les influencent et les éloignent de votre marque… Il s’agira donc de comprendre au mieux votre client et de lui fournir un contenu de valeur, sous peine de le perdre au profit de quelqu’un qui le comprend mieux comme … Google ! Le client doit donc redevenir le point central de votre stratégie. Cela nécessite de réévaluer vos pratiques et les process vis à vis du client. Assurez-vous par exemple que les questions et remarques importantes de ceux-ci remontent bien et peuvent être résolues via des articles d’aide. Regardez aussi du côté des données de mots-clés issues de la search console Google pour trouver des sujets pertinents et existants qui devraient être traités. Assurez-vous que les réponses sont concises et factuelles et qu’elles sont publiées sur une page thématique dans une FAQ, tenue à jour. Attention toutefois à ne pas faire une liste à la Prévert de questions uniques publiées sans queue ni tête : pensez également à l’UX !

L’une des clés pour attirer et retenir les clients en 2021 est la création de valeur. Et une grande partie de cette valeur vient de votre contenu. Pour conserver l’intérêt et la confiance des visiteurs, il faut que le contenu proposé soit le plus complet, le plus pratique et le plus utile , conformément à leurs recherches préalables effectuées sur Google. Ce type de contenu nécessite de la concentration, du temps, de l’engagement, de l’investissement, pour être créé.
 

 

3) Optimisation de la marque dans les SERPs et knowledge Graphs

En 2021, le suivi des SERP en rapport direct avec la marque et des Knowledge Graphs deviendra la norme. Les Knowledge Graphs (ou Knowledge Panels) correspondent à des zones affichées dans les résultats de recherche, lorsque la requête porte sur ce qu’on appelle une entité nommée, le plus souvent une personne célèbre, une entreprise ou un lieu.

Knowledge Graph Elon Musk

En 2021, les recherches qui vont porter sur des entités passent par la compréhension que Google a de cette entité, c’est à dire de qui elle est, ce qu’elle fait, ce qu’elle propose comme services. Cela revient à dire que c’est Google qui fait l’elevator pitch de ces entités. Aussi, pour les spécialistes du marketing, tout l’enjeu va être de considérer leur marque comme étant une entité et vont devoir travailler la façon dont Google appréhende et perçoit cette marque afin d’améliorer leur présence dans le Knowledge Graph.

Beaucoup pensent d’ailleurs que nous pourrions commencer à voir des Knowledge Graphiques personnalisés à partir de 2021. En effet, Google dispose de tellement d’informations sur vous, votre historique de recherche, le contenu de vos emails dans gmail, les réseaux sociaux, vos comportements de navigation et d’achats sur des sites, qu’il est en mesure de mettre en place des dispositifs personnalisés.

Concrètement, qu’est-ce que cela implique sur les actions SEO à mettre en place en 2021 ? Cela nécessite d’optimiser l’ensemble de la présence numérique de votre marque (par exemple, votre chaîne YouTube, vos images) et la façon dont Google les met en valeur. Aujourd’hui, il n’est plus seulement question de votre site web, mais de tous les supports numériques que vous possédez et contrôlez (le owned media) et de la façon dont ils interagissent les uns avec les autres dans les résultats de recherche. S’ils se rejoignent tous par le biais de divers extraits, cela raconte-t-il une bonne histoire sur votre marque ?

Pour les professionnels du SEO, les nouveaux enjeux de 2021 doivent se porter sur la compréhension des concepts complexes qui se cachent derrière les sujets (entités, sous-sujets) et le traitement du langage naturel, et comment les entités jouent un rôle dans le classement de Google. Oubliez les suroptimisations de contenus par les méthodes TF-IDF (Term Frequency et Inverse Document Frequency est une mesure utilisée pour déterminer la pertinence d’un terme dans un document), ou la fréquence des mots-clés, et commencez à vous concentrer sur les entités, les sujets et à utiliser Google Natural Language. Avec le machine learning, les moteurs de recherche deviennent de plus en plus intelligents et ils ont une bonne compréhension des requêtes dans une mesure qui va au-delà des mots-clés utilisés dans ces requêtes. Attention, une bonne recherche par mot-clé reste toujours nécessaire mais elle vient en second lieu pour comprendre les sujets/entités liés à la requête et l’intention derrière la requête.

Or, l’un des outils qui n’est pas concerné par les mots-clé c’est Google Discover et il s’avèrera être un outil précieux dans l’optimisation de votre SEO pour 2021. La seule façon d’optimiser la visibilité de Google Discover est donc d’établir votre entité dans le Knowledge Graph et de perfectionner la façon dont elle est connectée à la couche thématique. L’étape préliminaire est de suivre le score de résultat de sa marque dans l’API du Knowledge Graph. Ensuite, il faut travailler sur les activités autres que la création de contenu de qualité pour stimuler leur présence dans le Knowledge Graph, notamment :

  • Assurer un balisage complet et correct de l’organisation.
  • Établir une présence dans les bases de connaissances pertinentes telles que Wikidata.
  • Revendiquer votre Knowledge Panel.
  • Pour les entreprises physiques, la mise en place de votre profil Google My Business.

 

4) Les Core Web Vitals et optimisation de l’expérience des pages

Avec l’introduction par Google de Core Web Vitals comme facteur de classement en 2021, les mesures d’expérience des pages ne sauraient désormais être ignorées pour améliorer son référencement naturel. Les sites web et les entreprises doivent établir des priorités pour eux afin de s’assurer qu’ils ne prennent pas de retard sur leurs concurrents. Tirez le meilleur parti des informations fournies par des outils tels que Lighthouse et Crux API. Tout doit être optimisé, de la vitesse des pages à l’adaptation au mobile, en passant par le rendu, l’optimisation des images et les protocoles de sécurité.

Il faut examiner comment une page est perçue par l’utilisateur, et non pas seulement si elle est accessible et compréhensible pour un moteur de recherche. Cela implique d’adopter une approche centrée sur l’utilisateur dans ses efforts d’optimisation, notamment en mettant l’accent sur :

  • La rapidité et la fluidité du chargement des pages. La rapidité avec laquelle les pages réagissent aux interactions des utilisateurs.
  • La facilité d’utilisation et de navigation d’un site web sur les appareils mobiles.
  • La sûreté et la sécurité de la connexion d’un site lorsque les utilisateurs le parcourent.

 

L’intégration de l’expérience des pages dans votre travail de référencement aidera non seulement à pérenniser les performances et les classements de votre site web avant la prochaine mise à jour de l’algorithme, mais elle peut aussi contribuer à améliorer les UX et les conversions dès maintenant. Il faut également s’assurer que Google puisse accéder au meilleur contenu de votre site depuis n’importe où – et veiller à ce que votre site ait une interface utilisateur sensiblement meilleure que celle de vos concurrents. Bref, mesurez et testez pour évaluez la pertinence de votre contenu. Le fait que Google se concentre sur les Core Web Vitals montre qu’il commence à mesurer à quel point les sites classiques peuvent être ennuyeux, alors donnez à vos utilisateurs une expérience agréable et Google fera de même pour vous. C’est l’essence même du SEO : être aimé de Google !

 

 

5) Le référencement est orienté mobile

C’est un peu un leitmotiv chaque année que le dire et le répéter à qui veut l’entendre : les sites mobile-friendly impactent les positionnements dans les classements de recherche. En 2019, Google a mis en place l’indexation orientée mobile (mobile first indexing), ce qui signifie que le moteur de recherche examine principalement la version mobile d’un site web, considérant celle-ci comme la version « primaire » au lieu de la version de bureau. D’après un rapport publié par le World Advertising Research Center (WARC), ce sont près de 73 % des internautes qui accéderont à internet uniquement via des appareils mobiles d’ici 2025.

Aussi, anticipez dès à présent cette évolution, en vérifiant notamment comment se comporte votre site sur mobile grâce à l’outil – gratuit- de test de Google sur les téléphones portables.

Pour vous assurer que votre page est compatible mobile, vous devez veiller à ce que Google puisse explorer vos URL. Assurez-vous qu’il n’y a pas de « directive d’interdiction » en place. De plus, prenez garde à ce que le bot de Google ne charge pas de contenu nécessitant des interactions avec l’utilisateur, comme cliquer ou glisser.

Pour les 5 autres tendances SEO 2021, rendez-vous dans notre prochain article à paraitre « 10 tendances SEO à connaitre pour 2021 (partie 2/2) »