11 choses que vous avez toujours voulu savoir sur les PBNs (sans jamais oser le demander à Google)

Le sujet des PBNs est relativement peu documenté. Certes, il existe quelques articles ici ou là sur internet, mais les experts SEO sont peu enclins à partager leurs petits secrets quant à la façon de (bien) faire des PBNs. Beaucoup croient savoir et se trompent, tandis que d’autres savent effectivement bien utiliser les PBNs mais seront relativement avares à distiller leurs conseils appris pour la plupart par l’expérience et la pratique.

C’est pourquoi nous vous proposons de répondre aux 11 questions les plus fréquentes sur les PBNs que se posent les personnes qui s’intéressent à ce sujet.

1) C’est quoi un PBN ?

Autant commencer par la question originelle ! C’est sans doute une interrogation qui revient fréquemment ! Car même ceux qui connaissent de loin les PBNs ne sont jamais totalement sûr d’eux-même lorsqu’ils expliquent à des novices ce que sont sont les PBNs.

Le terme de PBN est l’acronyme de Private Blog Network. Cette expression anglaise design un réseau de blogs privés, c’est-à dire un réseau de sites réels, pertinents et faisant autorité. Ces sites sont perçus comme indépendants les uns des autres aux yeux de Google, mais c’est vous qui les contrôlez et pouvez in fine les relier à votre money site. Ces liens étant réels et pertinents, ils permettent d’améliorer le référencement naturel de votre money site auprès des moteurs de recherche.

2) Les PBNs sont-ils toujours efficaces pour améliorer le SEO ?

Pour répondre à cette question, distinguons deux sens à l’adverbe « toujours« . S’il s’agit de savoir si la technique des PBNs est une méthode SEO éprouvée qui fonctionne encore maintenant, au moment considéré, alors la réponse est oui, les PBNs sont une technique efficace pour améliorer son référencement naturel.

Quant à savoir si cette technique est toujours efficace, c’est à dire à tous les coups, la réponse est non, car il ya de nombreux paramètres à considérer. Mais existe-t-il une méthode SEO qui fonctionne à 100% ?

 

3) Peut-on faire un PBN avec des domaines vierges ?

Oui c’est possible mais vous partez alors de 0 en terme d’historique SEO. Car la différence entre nom de domaine expiré et un nom de domaine vierge 

repose sur l’ancienneté du domaine. A l’instar d’un bon vin qui a vieilli, un nom de domaine a gagné en qualité en obtenant des liens de qualité, lui conférant une crédibilité auprès de Google qui lui permettra de transférer une partie de cette popularité à votre site principal.

 

Choisir un domaine vierge, vous fait partir du départ, et donc tout sera à faire. Certes vous pourrez le choisir pour des qualités intrinsèques (court, beau, mémorisable…) mais ce n’est pas votre objectif ! Il s’agit ici de créer des sites qui vont améliorer la popularité de votre money site.

Très clairement, gagnez du temps et choisissez des noms de domaine ayant des metrics interessantes.

4) Combien de pages doit contenir un site d’un PBN?

Il n’y a pas réellement de chiffre magique, mais il faut que votre site paraisse un minimum crédible (aux yeux de Google). Donc une page ou deux c’est trop peu. Optez pour un minimum de trois au lancement du site. Dans notre service de création de blog SEO, nous proposons la création de 3 articles au lancement, avec la rédaction d’article entre 300 et 1500 mots que vous pouvez choisir.

Une fois cela fait, si vous souhaiter en ajouter d’autres c’est tout à fait possible. Lorsque nous créons votre PBN avec notre service « sur mesure », nous vous fournissons un accès administrateur au site et vous pouvez y publier autant d’articles que vous le souhaitez.

De nombreuses agences de référencement utilisent cet accès lorsqu’elles ajoutent un nouveau client. Beaucoup de nos clients disposent d’un réseau adapté à un secteur d’activité ou à une zone géographique spécifique et lorsqu’ils ajoutent un nouveau client, ils peuvent utiliser cet accès et donc ajouter des articles à une fréquence définie.

5) Combien de blogs doit avoir mon PBN pour ranker sur Google ?

Là non plus il n’y a pas vraiment de bonne ou de mauvaise réponse et de chiffre précis qui marche à tous les coups. Le nombre de sites à créer (et donc de liens) va dépendre de la compétitivité de votre niche, de la qualité de votre référencement « On Page » et du degré d’autorité du domaine dont dispose déjà votre site financier.

En règle générale, 10 liens PBN devraient vous aider à vous classer facilement pour un mot-clé de concurrence moyenne. Prévoyez donc de construire au moins ces nombreux sites.

6) Quel est l’objectif d’un PBN?

Comme vous le savez déjà, un PBN est tout simplement un réseau de sites web dont vous vous servez pour créer des liens afin d’améliorer le classement d’un ou de plusieurs sites web. Ainsi, le principe même du fonctionnement d’un PBN fait que celui-ci va transmettre son autorité sous forme de liens, à partir d’un certain nombre de sites web que vous contrôlez, vers un ou plusieurs autres sites web (money site).

 

Nous connaissons tous le rôle que jouent les liens dans les algorithmes de classement des moteurs de recherche. Plus il y a de liens pointant vers une page web particulière, plus ces liens sont de qualité, plus cette page web sera bien classée.

 

Et comme l’acquisition de liens est à la fois chronophage et budgétivore, nombreux choisissent de créer leurs propres sites web à partir desquels ils peuvent ensuite créer des liens vers leurs autres sites.

7) Un site sans trafic est-il dangereux pour mon PBN ?

C’est une pratique très fréquente que d’utiliser un nom de domaine expiré pour y construire son site web, uniquement pour ses qualités SEO intrinsèques, et ce en l’absence totale ou quasi-totale de trafic résiduel.

 

Cela peut-il poser un problème ? A priori non, car si vous l’utilisez uniquement dans le but de transférer son autorité à votre money site par le biais d’un backlink, cela fonctionnera quelque soit le trafic. Bien évidemment si vous remontez un site et publier un minimum de contenu, ce dernier devrait pouvoir obtenir quelques positions interessantes dans les SERPs. De fil en anguille vous obtiendrez donc un petit trafic naturel.

8) Les PBNs aident-ils tous les sites web à se classer ?

Les types de sites qui semblent le mieux répondre aux effets du PBN sont ceux qui se trouvent dans des niches que l’on pourrait qualifier d’ennuyeuses, c’est-à-dire des secteurs, des thématiques où la création spontanée de liens en mode SEO White Hat est la plus rare et la plus difficile ! Il s’agit généralement d’un site affilié ou d’un site commercial.

A l’inverse, les sites sur lesquels les PBN n’ont pas beaucoup de sens sont des sites qui ont plus de facilité à créer des liens. Par exemple, un « blog de maman » a plutôt intérêt a dépenser de l’argent et/ou du temps sur l’optimisation de son SEO classique (structure, contenu) et à la recherche de partenariats et à une stratégie d’emailing que se lancer dans la construction de PBNs.

Parfois, ceux qui ne répondent pas le mieux sont soit les sites locaux très concurrentiels (à moins qu’un grand nombre de liens ne leur soient envoyés), soit les grands sites de type média qui ont besoin de générer de très nombreux liens chaque mois.

9) Quel est le risque lié à l’utilisation d’un PBN ?

Nous avions évoqué cette crainte du risque dans un article précédent traitant des idées reçues (et fausses) sur les PBNs.
Toute stratégie en référencement naturel, et plus généralement en web marketing, comporte des risques. Certains « experts » SEO disent craindre les PBNs, sans même s’être jamais essayé…

Le risque se calcule par rapport au gain potentiel. C’est à chacun d’apprécier ce ratio.

Les risques encourus lors de l’utilisation d’une stratégie de netlinking basée sur de la construction d’un réseau de blogs sont la désindexation de ces sites, et dans une moindre mesure une pénalisation du référencement de votre money site. Oui, mais là encore tout dépend de la façon dont vous avez monté votre PBN, des domaines utilisés, des footprints, de la qualité du contenu sur chacun de vos PBNs, etc.

Le vrai risque avec les PBNs, c’est de limiter sa stratégie SEO à leur utilisation exclusive. Si vous pensez limiter vos actions de référencement naturel en n’ayant que recours à du netlinking via un réseau de blogs privés, il y a un risque élevé que cette manoeuvre soit repérée et que voues fassiez les frais. Il est essentiel que l’empreinte de votre site reste distribuée et qu’il ne soit pas facilement identifié comme un site qui utilise exclusivement les PBN.

10) Quel est le bon moment pour commencer à construire une stratégie de netlinking avec la technique du PBN ?

Les personnes qui débutent dans l’utilisation des PBNs se demandent souvent quelle est la bonne approche à adopter quant au planning de construction de leur PBN. Faut-il commencer à travailler son réseau de blog avant même d’avoir lancé son money site ? Faut-il le faire en parallèle ou plutôt après ? La réponse dépend en réalité de vos ressources disponibles (temps, budget).

Néanmoins, sitôt que vous savez que vous allez vous lancer dans une niche, alors il est bon de commencer à construire un PBN adapté à cette niche, sans que pour autant ce travail vous empêche de développer l’activité principale.

11) A quelle fréquence faut-il publier des articles sur les blogs d’un PBN ?

La réponse à cette question devrait être presque la même que celle de la question précédente : la fréquence de publication de contenu dépend de vos ressources : le temps, le budget et les compétences que vous pouvez/souhaitez accorder à chacun des sites de votre PBN. Cette allocation de ressources est-elle même dépendante de l’importance que vous accordez à chaque site.

Certains ayant de bons metrics n’auront pas besoin d’être fortement alimenté en contenu, 4 ou 5 articles au moment du set up suffiront amplement. Pour d’autres, il faudra venir publier du contenu frais à un rythme régulier, un article par mois. Parfois plus souvent. Et pour d’autres sites moins stratégiques, un article par trimestre voire moins fréquemment feront l’affaire.