5 idées reçues sur les PBN (et la réalité)

En matière de SEO, il y a beaucoup d’écrits, qui s’avèrent parfois contradictoires. Il n’y a pas de vérité(s) absolue(s). Bien souvent ce qui s’avère efficace l’est à un moment donné, pour une thématique particulière, pour une technique spécifique. Aussi, les résultats ne sont pas toujours réplicables. Et en ce qui concerne les PBN, il y a aussi beaucoup de vérités, de contre-vérités et de nombreuses croyances.

Alors, même si vous n’avez pas ou n’utilisez pas encore de PBN dans votre stratégie SEO, d’autres, en particulier vos concurrents, ne s’en privent pas. Découvrons dans cet article les 5 lieux communs les plus largement répandus sur les PBN.

 

1) Les PBN : ça ne fonctionne pas

« Les PBN ca ne marche pas. » « Ça a eût marché fut un temps, mais maintenant les PBN c’est fini. »

C’est une remarque que l’on entend parfois, notamment de la part de personnes qui prennent les déclarations publiques de Google pour parole  d’évangile. Elles affirment alors que l’algorithme de Google est tout simplement « trop avancé » pour que ce genre de stratégie fonctionne. Mais ils se trompent lourdement.

En faisant des recherches sur les liens générés pour un money site au fil des ans, on constate que des milliers de PBN ont clairement eu un impact positif sur les sites web. Alors, certains diront qu’il s’agit d’une corrélation, et qu’il n’y a pas forcément de lien de causalité.

Certes. Mais quiconque a déjà effectué une recherche sur les liens a probablement vu de nombreux exemples où un site web se classe de façon très honorable avec rien d’autre que des liens PBN dans des niches hautement compétitives.

Donc, les PBN, oui ça marche pour améliorer son référencement naturel in fine. De nombreuses expériences et études de cas le prouvent, mais peu de spécialistes dans le SEO sont enclins à vouloir partager leurs sources et leurs petits secrets.

 

2) Les PBN sont des sites poubelles

Oui, certains PBN sont de véritables déchets, réalisés à la va-vite, sans réel stratégie (ne serait-ce qu’un minimum de précautions liées aux footprint, à la structure du contenu, la thématique…). Néanmoins, certains PBN ne sont en fait rien d’autre que des sites web ordinaires remplis de contenu de haute qualité que les gens utilisent pour aider leurs autres sites web à mieux se classer.

La vérité est que si vous avez accès à d’autres sites web et que vous incluez des liens vers un ou plusieurs de vos sites web à partir de l’un d’entre eux, techniquement… vous êtes en train d’utiliser un PBN.

Tel Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir !

 

3) Les PBN sont faciles à identifier par les moteurs de recherche

Cette croyance rejoint la précédente : tout dépend de la façon dont le site a été construit. En effet, la plupart des (bons) PBN sont en fait assez difficiles à identifier si l’administrateur a pris le soin d’enlever la plupart des footprints les plus distinctifs.

En mélangeant les informations d’inscription, l’hébergement, les thèmes, le contenu et les liens vers plusieurs autres sites web, un spécialiste en SEO peut très facilement faire croire que les sites de son PBN n’ont aucun lien entre eux ou avec les sites web qu’il essaie de faire mieux connaître. Et donc de passer sous le radar des moteurs de recherche aux yeux desquels les PBN pourraient être mal vus.

Entre l’ingéniosité des professionnels du référencement et la grande quantité de sites web en ligne aujourd’hui, l’identification des PBN de manière algorithmique ou à n’importe quelle échelle est pratiquement impossible, quoi qu’en dise Google.

Néanmoins, si vous achetez ou louez des liens à partir des PBN chez un prestataire, vérifiez bien la qualité de ceux-ci, car vous ne savez pas forcément à quel point cette personne est sélective dans les sites web vers lesquels elle renvoie. Et vérifiez également le soin apporté à l’élimination de ces fameuses empreintes.

En effet, les personnes et sociétés qui vendent des liens à partir de leur PBN plutôt que de les utiliser uniquement pour améliorer le classement de leurs propres sites web, ont tendance à se soucier davantage de leurs profits à court terme que de la santé à long terme de leur PBN, ce qui permet aux moteurs de recherche d’identifier plus facilement ces PBN.

 

4) Utiliser des PBN n’est pas éthique

La sempiternelle question du bien et du mal dans le domaine du SEO… Le principe du SEO est d’influencer positivement les résultats de recherche dans son propre intérêt (ou celui d’un client). Influencer négativement les résultats de recherche d’un concurrent, oui c’est mal.

La question de l’éthique est en fait une question de point de vue. Google estime que les PBN sont contraires à l’éthique. Or la plupart des professionnels du SEO savent bien que ce n’est pas le cas. Si les PBN constituent une violation flagrante des directives de Google pour les webmasters (que l’on vous invite à lire), il en va de même pour toutes les autres tactiques de création de liens, y compris le simple fait de demander à quelqu’un de créer un lien vers votre site web. Le recours au PBN n’entre pas plus dans la catégorie du Black Hat SEO que d’autres techniques de netlinking. Quiconque fait quoi que ce soit pour obtenir des liens est coupable de la même violation des règles de Google concernant les webmasters que quiconque utilise un PBN… (Remarque : il ne s’agit littéralement que d’une violation des Règles pour les webmasters de Google – et non d’une loi, d’un statut ou d’un acte législatif).

Ce que vous faites pour vos propres sites Web dépend entièrement de vous. Cependant, si vous travaillez avec des clients et que vous utilisez une telle tactique pour leurs sites web sans les informer pleinement des risques d’être pénalisé manuellement, là oui, cela pourrait constituer une entrave à l’éthique. À vous de juger.

 

5) Les PBN sont dangereux

Prendre l’avion aussi.

Cette croyance que les PBN seraient dangereux fait écho à la croyance numéro 3 dans la mesure où ils seraient facilement identifiables et donc pénalisants. Si vous suivez cette croyance, alors sans doute allez-vous penser qu’il y a un risque. Idem si vous croyez que les PBN c’est péché.

Quoiqu’il en soit, oui, les PBN comportent certains risques, mais ces risques ne sont généralement ni plus ni moins importants que ceux de toute autre pratique SEO.

La réalité est que, dans le business, chaque décision consiste littéralement à peser les risques potentiels par rapport aux avantages potentiels, ni plus ni moins.

S’il existe un risque potentiel de sanction manuelle, ceci est vrai pour tout autre technique de netlinking. Cependant, il est important de noter que si un PBN a été mis en place de manière négligente ou si le propriétaire vend des liens, ce risque augmente considérablement car les chances d’être identifié par les moteurs de recherche augmentent également.

Moralité : optez pour des bons PBN, mettez de côté toutes ces croyances et laissez parler les couards et les naïfs !