Faut-il se méfier de domaines avec des ancres de liens étrangères ?

Vous avez repéré un ou plusieurs noms de domaine qui vous intéresse pour utiliser dans votre stratégie de netlinking, peut-être d’ailleurs pour enrichir votre réseau de blogs privés (PBNs).

Or pour identifier les bons domaines, c’est à dire ceux qui soient pertinent pour développer votre stratégie SEO, il vous faut analyser plusieurs données qui ont été collectées pour chaque domaine. Il y a tout d’abord les fameux metrics qui vont vous permettre de qualifier sa valeur et estimer son potentiel, le fameux jus SEO.

En parcourant les données renseignées sur le nom de domaine en question, vous constaterez qu’il ya également une donnée importante : c’est celle des ancres de liens.

 

Qu’est-ce qu’une ancre de lien ?

Le terme d’ancre de lien désigne tout simplement le texte qui est contenu dans un lien hypertexte. C’est le lien sur lequel l’internaute va pouvoir cliquer pour accéder à un autre site web, ou un autre type de contenu (document pdf à télécharger par exemple). Cette ancre de lien revêt d’une part une importance comportementale (du point de vue des actions de l’internaute) et une importance SEO :

Pour l’internaute, il faut donc que cette ancre décrive assez précisément ce à quoi l’internaute doit s’attendre en cliquant dessus. En effet si le lien figure sur une expression différente du lien, il y a fort à parier que une fois cliqué dessus l’internaute s’aperçoive que le lien n’a rien à voir avec ce à quoi il s’attendait et qu’il parte immédiatement du lien. Ceci a pour conséquence d’avoir un fort taux de rebond sur la page du site linké.

Pour les référenceurs, l’ancre de lien est donc très importante puisqu’elle indique aussi et surtout aux moteurs de recherche que ce lien est pertinent sur ce mot-clé ou cette expression sur lequel il est attaché.

Comment analyser les ancres de liens ?

Pour une promotion efficace, la liste des textes d’ancrage doit paraître comme étant le plus naturel, tant du point de vue de l’utilisateur que des moteurs de recherche. En cas d’utilisation excessive de mots clés comme texte d’ancrage, les moteurs de recherche risquent d’appliquer des filtres au site, ce qui réduit considérablement le trafic.

Vous devez donc vérifier que les ancres de texte soient le plus possible diversifiés, utilisant des synonymes et portant sur des mots-clé ou des expressions légitimes. Recherchez donc un profil d’ancres de liens diversifiées.

Evitez aussi les liens dit « sans ancrage », c’est à dire dans des formats du genre http://example.com ainsi que des ancres de liens sur des adverbes « ici », « là », « plus » et d’autres mots ou expressions qui sont naturellement insérés dans le texte pour rediriger l’utilisateur vers une autre ressource « CLIQUEZ ICI ! »

Des ancres de domaine en langue étrangère sont-elles dangereuses ?

Est-ce problématique d’avoir des ancres de liens qui soient en anglais sur un nom de domaine en français ? ou avoir des ancres de liens espagnoles sur un domaine en .com ?

En réalité non cela ne constitue pas un souci car cela est le cas pour de nombreux sites. Par exemple un article publié sur un site media français comme Le Monde, peut tout à fait à un moment citer une source étrangère, c’est à dire mettre un lien vers un article américain et mettre comme ancre l’intitulé original de l’article en question (c’est dire en anglais).

Par extension, de nombreuses expressions courantes, y compris en français, sont des anglicissismes, alors comment pourrait-on dire qu’il s’agit d’une ancre étrangère si un site a une ancre de lien sur l’expression « sneakers trendy » ?

Alors bien sûr, Google pourrait avoir tendance à penser que trop d’ancre de texte sur une langue étrangère au contenu général du site soit suspicieux et qu’ils considèrent ces liens comme « spammy ». Néanmoins, Google analyse le contenu et le traduit avec son propre outil. Ainsi, si l’ancre de lien du domaine qui vous intéresse portait sur une expression du type « perdre du poids » alors que le site est en anglais et que le lien renvoie vers le site de weightwatchers en anglais, il comprendra. Car Google prend en compte le contexte.

Donc ce qu’il faut retenir, c’est que si vous utilisez un nom de domaine avec des ancres de liens en langue étrangère mais qu’elle porte sur la même thématique, alors ce n’est pas vraiment un problème.

 

Là où il faut être prudent, c’est lorsque les ancres sont dans certaines langues. Non pas qu’il faut se méfier intrinsèquement de certains pays ou de certaines langues comme le russe ou le chinois pour de mauvaises raisons, c’est juste que l’expérience le prouve en matière de SEO, il y a eu beaucoup de Black Hat SEO sur de nombreux sites russes et chinois. Certains ont ainsi cherché à récupéré un maximum trafic ou de jus SEO à court terme pour booster très vite et sur un temps très court leur money site. Aussi, veillez bien à vérifier la qualité et la quantité de ces ancres de liens et donc d’utiliser avec prudence les noms de domaines qui vous paraîtrez suspects. Pour en savoir plus à ce sujet