Interview de Patrice Krysztofiak de Sitepenalise.fr

Lors de notre dernière participation au NDDcamp, nous avons eu l’opportunité d’échanger avec Patrice Krysztofiak de sitepenalisé.fr, spécialiste du référencement qui a accepté de participer à notre interview. 

Peux-tu présenter en quelques mots ce qu’est sitepenalise.fr ?

SitePenalise.fr est le site vitrine de ma petite entreprise de référencement naturel. Créée à l’origine pour aider les entreprises en détresse suite à une pénalité Google, notre activité a naturellement évoluée vers le référencement organique. C’est aussi un petit laboratoire où je teste différentes pratiques SEO afin d’évaluer leurs effets. C’est probablement l’un des sites de référencement les plus moches du web !

Appeler son agence « site pénalisé, c’est sacrément gonflé !
Pourquoi ce choix ?

Site Pénalisé est né d’un coup de « gueule ». En 2012 Lorsque Penguin et la vague des pénalités manuelles sont arrivées, mon épouse et moi avons perdu notre principal E-commerce Américain suite à une attaque NSEO. Ce fut une période très difficile. Surtout qu’à l’époque l’outil de disavow n’existait pas encore. Nous étions donc impuissants et avons du nettoyer plus de 2500 backlinks à la main, ce fut un véritable parcours du combattant, mais en vain, le site était bel et bien mort, il a fallut se faire une raison et faire une croix dessus !

Comme j’ai un sens de l’humour assez développé, j’ai donc décidé de créer un site et de l’appeler « Site Pénalisé » avec pour projet d’aider d’autres entreprises en difficultés. Stratégie qui s’est avérée payante, car de nombreux webmasters français étaient dans notre cas.

Au quotidien, ce nom est une véritable bénédiction. En rendez-vous il fait systématiquement sourire, et amène de la bonne humeur, ce qui détend immédiatement l’atmosphère et facilite les échanges, de plus tout le monde s’en souvient !

Dans un article d’Eskimoz, tu figures dans le top des consultants SEO : qu’est-ce qui fait ta force ? Qu’est-ce qui te distingue des autres référenceurs ?

Je ne pense pas vraiment avoir une « force ». De nombreux référenceurs inconnus du grand public sont beaucoup, mais alors beaucoup plus forts que moi, je suis juste visible et cela fait très longtemps que je suis dans ce milieu, ce qui inévitablement influence les décisions « affectives » si j’ose dire.

Je dispose de quelques atouts dans ma manche, comme celui de la créativité et de la ténacité, je ne manque jamais d’idées, j’expérimente (des idées absurdes parfois, comme ma page sur le cocon sémantique !), et surtout je garde le cap. En référencement rien n’est rapide désormais. Les « golden days » où on pouvait placer un « hotel rome » 1er en 5 jours sur Google sont révolus. Il faut pouvoir tenir un véritable marathon (parfois plusieurs années) pour se placer sur des requêtes concurrentielles de manière relativement pérenne. Les jeunes entreprises ou les jeunes référenceurs n’ont pas toujours la patience ni les budgets pour tenir aussi longtemps. Surtout que le référencement naturel coûte de plus en plus cher. La concurrence des grands groupes qui se placent sur tout et n’importe quoi juste pour proposer du devis ou vous faire cliquer sur un coupon affilié a littéralement fait exploser les prix du SEO.

Patrice Krysztofiak
Patrice Krysztofiak, spécialiste référencement et développement du trafic web chez sitepenalise.fr

 

Parlons noms de domaine expiré : comment améliorer son référencement naturel grâce aux noms de domaine ? as-tu recours aux noms de domaine expirés dans la mise en place de stratégie SEO pour des clients ? Des exemples de réussites/chiffres (sans citer les clients) ?

Il m’arrive régulièrement d’acheter des sites expirés (sur YouDot, anciennement DomRaider). Cependant je les utilise de moins en moins pour y poser des liens et manipuler le page rank (ce qui est de toute façon contre les guidelines de google) mais bel et bien comme véritables vecteurs de communication. Avec de la patience et pas forcément beaucoup de budget, on trouve de magnifiques expirés ciblés sur la thématique de son choix. Ce type de stratégie est sans risque aux yeux de google (puisqu’il n’y a pas de liens, ou alors accessoirement en Nofollow), et permet d’occuper le terrain avec plusieurs sites. Cette méthode permet de réduire ses dépenses publicitaires d’une manière significative. C’est une stratégie très efficace, notamment en local où la concurrence est moindre. L’expiré est tout simplement magique régionalement.

Ma plus belle acquisition reste toute de même un expiré sur la thématique « maison en bois » qui a permis à mon client de se positionner en top 10 sur des expressions à fort volume et surtout de s’y maintenir depuis près de 2 ans. Il faut tout de même un site bien structuré, l’expiré ne fait pas tout.

Plus récemment j’ai lancé 2 expirés régionaux pour une activité commerciale à domicile sur un département Bourguignon, les 2 sites se sont placés en page 1 de Google sur les mots clés souhaités par le client en à peine 15 jours. C’est une solution très économique pour les TPE et PME provinciales. L’expiré n’est donc pas destiné qu’aux PBN ou aux grosses entreprises, c’est un accélérateur de visibilité pour les entreprises de toutes tailles.

Quels sont tes outils préférés pour le référencement ?

En réalité, j’utilise très peu d’outils, je travaille de manière très artisanale, je n’automatise rien. Chaque prestation est réalisée sur mesure.

J’utilise essentiellement aHrefs, la Search Console et l’index Google. aHrefs est un véritable couteau suisse sous exploité, j’adore vraiment cet outil. L’index Google est aussi un excellent outil sous inutilisé, en sachant chercher, on trouve une mine d’informations vraiment utiles, car finalement, c’est bien Google qui compte et pas les métriques fournies par certains outils.

Sur ton site, tu parles du métier de consultant SEO. Comment vois-tu l’évolution de cette profession dans les années à venir ?

On voit bien que google réduit régulièrement l’espace organique des résultats pour pousser ses services, les consultants et agences SEO se battent sur un espace de plus en plus réduit qui deviendra bientôt aussi grand qu’un mouchoir de poche. Ce métier évoluera très probablement vers « Consultant en visibilité. » . Avec une approche beaucoup plus marketing que « position google sur telle ou telle expression ». Je pense aussi que les plus téméraires arrêterons les prestations pour les entreprises pour se consacrer à leurs propres e-commerce, afin de mettre en place ce que leurs clients ne veulent pas mettre en place…

C’est le moment de faire ta pub : où peut-on retrouver sitepenalise et comment te contacter ?

Pour me contacter https://www.sitepenalise.fr

Ou sur twitter : @sitepenalise

Et pour les lecteurs et lectrices qui ont eu le courage de lire cet article jusqu’au bout et qui souhaitent s’initier au référencement, je leur offre cette formation gratuite en ligne.