6 Mythes et Croyances sur les Noms de Domaine Expirés

Depuis le jour de lancement de notre activité de drop catching en 2013, nous avons eu à plusieurs reprises l’occasion de discuter avec de nombreux professionnels du eCommerce, du marketing et du SEO.

En 2017, alors que nous obtenions notre 19ème extension de noms de domaine, nous avons accéléré notre développement à l’international en participant à différents événements en Espagne, en Italie et dans le reste de l’Europe. Cela nous a permis de présenter notre solution de vente aux enchères de noms de domaine expirés et ainsi pouvoir mieux répondre aux besoins de chaque marché.

Lors de notre dernier événement en avril dernier, le salon OMexpo de Madrid, nous avons pu échangé sur notre expérience dans les noms de domaine expirés et dans le référencement naturel. Lors de nos discussions avec les visiteurs espagnols sur notre stand, nous nous sommes aperçus que ces derniers, partageaient les mêmes doutes et questions sur les noms de domaine expirés que la plupart des européens.

Ceci nous a alors amené à compiler tous les mythes et croyances qui circulent sur les noms de domaine expirés et pouvoir y répondre point par point.

Le prix

Un bon nom de domaine expiré, ca coûte cher !

 
Le prix d’un nom de domaine expiré dépend de nombreux facteurs.

Les noms de domaine les plus convoités sont les domaines disposant d’une autorité SEO reconnue et/ou de mots-clés issus de secteurs ultra-compétitifs tels que le secteur bancaire, touristique ou événementiel comme les mariages. Preuve en est que ces domaines comptent parmi les ventes les plus élevées aux enchères sur Youdot.

Si vous savez identifier les marchés de niche, et plus encore les marchés émergeants encore peu concurrentiels, vous pouvez récupérer de véritables pépites. Vous en doutez ? Parlez-en donc à ceux qui l’an dernier ont récupéré des noms de domaine sur la thématique des cryptomonnaies ou sur le bitcoin, et ce, bien avant la montée en flèche des cours des cryptomonnaies.

Sur Youdot, le prix de départ des noms de domaine est déterminé par le type d’extension du domaine en question. Tout dépend ensuite du budget que vous êtes prêt à mettre pour obtenir ce nom de domaine selon l’objectif que vous vous êtes fixé, eu égard à la valeur intrinsèque du nom de domaine et à son potentiel.

Valeur

Si un nom de domaine est expiré, cela signifie qu’il est vieux et sans aucune valeur.

 
Pour son ancien titulaire peut-être… et encore ! Lorsque l’on sait que des sociétés comme TF1 peuvent oublier de renouveler des noms de domaine de sites qui génèrent des centaines de milliers de visites mensuelles. Au-delà d’un possible oubli de renouvellement (ce qui reste bien moins fréquent que ce que l’on pourrait croire), l’abandon d’un nom de domaine peut intervenir pour différentes raisons : fin d’un événement ponctuel, modification du nom de marque (comme Yahoo par exemple), fermeture d’un service ou d’une société etc. Encore actuellement, il est possible de retrouver en circulation d’ancien noms de domaine de sites institutionnels, associatifs, et même de sites de campagnes de chefs d’État ou de politiques (exemple : le site de l’ex candidate à la présidentielle française en 2017 devenue un site e-commerce « Le shopping de Marine »).

Ainsi, même si le domaine a été abandonné, celui-ci peut encore présenter un réel intérêt de par son historique SEO, son positionnement thématique, son caractère générique… Dernier exemple en date : la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us a mis en vente aux enchères plusieurs noms de domaines qu’elle avait réservé à titre préventif pour éviter les problématiques de cybersquatting ou typosquatting. Ainsi, les domaines sex-toys-r-us.com, kinkytoysrus.com ou encore adult-toys-r-us.com, pourront prochainement changer de titulaire. S’ils pouvaient présenter un intérêt de détournement de marque ou de buzz potentiel, ils peuvent toujours avoir un intérêt sémantique, voire même SEO pour les futurs titulaires.

Même s’il a été abandonné, un nom de domaine conserve tout son historique de référencement, l’univers sémantique et thématique dans lequel il a été créé et le trafic dont il bénéficiait.

 

Extensions de noms de domaine (TLDs)

D’aucuns pensent qu’un site dont le contenu est en espagnol sera mieux classé par les moteurs de recherche comme Google si le nom de domaine du site en question prend l’extension .ES. Un autre lieu commun largement partagé est que les .COM auraient plus de valeur que les .NET ou .ORG ou que n’importe quelle autre extension de pays, d’un point de vue purement SEO.

Or à ce jour il n’existe guère de preuve objective stricto sensu qui démontre un quelconque avantage des gTLD sur les ccTLD ou  inversement. Il s’agit plus d’une question d’image et de branding. Ainsi, pour promouvoir une activité localisée en France, il conviendra de s’orienter vers un nom de domaine en .FR, et ce d’autant plus que cette extension est largement plébiscitée par les internautes français.

Exact Match Domain

Il faut éviter à tout prix les noms de domaine à mots-clés car Google les pénalise

 
Il y a quelques années Google a mis à jour son algorithme pour pénaliser les référencements sauvages qui consistaient à utiliser des noms de domaine EMD (Exact match Domain), c’est à dire dont le nom de domaine est constitué uniquement de mots-clés en rapport avec la thématique. Ces sites consistaient bien souvent à n’avoir qu’une seule page index référencée par produit et à les relier entre elles. Ces mini-PBN très (trop) simplifiés ont vite été pénalisés par Google et les noms de domaine EMD qui avaient été utilisés en ont alors fait les frais.

En réalité, le problème ne vient pas tant du fait que les noms de domaine comportant des mots-clés sont diabolisés par Google (no evil!) mais que ces noms de domaine ont donné lieu à des pratiques de suroptimisation avec une forte proportion de backlinks contenant un texte de lien optimisé, ce qui est plus rare pour un domaine ne comportant pas de mot-clé. Tout l’enjeu est alors de distinguer d’une part les backlinks qui font référence au site en tant que marque (même s’il s’agit d’un terme générique ou que ce n’est pas une marque déposée à l’INPI), et d’autre part les backlinks qui contiennent des mots-clés.

En voulant mettre fin aux abus du SEO black hat à outrance, cette mise à jour de l’algorithme de Google a eu également pour conséquence de minorer le poids que jouaient les mots-clés dans le nom de domaine du site vis-à-vis de son indexation et l’apparition du site web dans les SERPs des moteurs de recherche.

Néanmoins, on retrouve encore aujourd’hui de nombreux sites comportant des mots-clés et qui sont très bien référencés. Le véritable enjeu porte davantage sur la stratégie globale de référencement du site internet, du netlinking et de la création de contenu.

Drop Catching

Moi aussi je peux récupérer des noms de domaine expirés à la main

 

Récupérer un nom de domaine qui se libère à un instant T est un exercice délicat. Ne songez pas à le faire à la main. Tout se joue à la micro-seconde près et il est nécessaire d’avoir des licences auprès des registrars. Plus un domaine est intéressant, plus la concurrence sera rude pour le récupérer. Le drop catching, ou capture de noms de domaine est un processus compliqué et ne laisse pas de place à l’improvisation. Faîtes donc confiance à des experts comme YouDot. Nous récupérons pour vous les domaines qui vous intéressent, et cela sans frais. Si le nom de domaine est récupéré par nos soins et que vous êtes le seul à vous porter acquéreur, alors il vous revient pour le seul prix d’un create.

Risque

Acheter un nom de domaine expiré c’est risqué

 
Le plus grand risque qu’il y ait avec un nom de domaine expiré est que celui-ci ait été pénalisé. Comme évoqué plus haut, le nom de domaine est lié à son historique acquis, bon ou mauvais, qui aura un impact certain sur le futur site web concerné.

Cela peut tout à fait être vérifié dans Google Search Console pour voir les pages indexées et les pénalités.
Comment le savoir avant d’acheter un nom de domaine expiré ? C’est simple, sur Youdot, nous analysons la valeur des domaines avec les différentes metrics faisant autorité en matière de SEO, tels que Majestic ou Moz, et nous avons dans nos algorithmes de détection des filtres pour exclure les domaines identifiés comme pénalisés.
Voyez-vous d’autres freins à l’achat de noms de domaine expirés ? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire de cet article !