Yahoo devient Altaba : ou le #Fail de changement de Nom de Marque

Le 9 janvier dernier Yahoo a annoncé qu’il allait changer de nom pour devenir Altaba. Un rebranding de marque intervient souvent à l’occasion d’un changement stratégique, à des fins commerciales ou de communication. Ce repositionnement intervient peu de temps après l’annonce du renvoi de Marissa Mayer. Il faut dire que Yahoo essuie énormément de plâtres ces derniers temps : failles de sécurité, une concurrence toujours plus compliqué face à Google.

Yahoo! est mort. Vive Altaba !

Ainsi donc Yahoo devrait devenir Altaba sitôt que le rachat par Verizon, entreprise de télécommunication américaine, sera effectif.

Si l’on regarde d’un peu plus près, on ne peut s’empêcher de penser qu’il y a eu comme un manque de réflexion dans ce changement de marque. Pourquoi changer de nom tout d’abord ? Pour faire oublier les bévues de Yahoo! et sa mauvaise réputation en matière de cybersécurité ? Le changement est radical et on peut considérer que d’un point de vue branding, la marque repart ainsi de zéro. Donc, il vaudrait mieux partir du bon pied et ne pas se planter.

Pas de chance, le changement de nom a fait beaucoup rire les internets  qui n’ont pas bien compris le nom

Altaba backwards is Abatla, which sounds just as stupid as it does forwards.

Altaba à l’envers, ça donne Abatla, ce qui sonne tout aussi stupide qu’à l’endroit

Passons sur les raisons qui ont poussé la firme Verizon a forcé Yahoo Inc à changer de nom et attardons-nous plutôt sur la bourde liée aux enregistrements des noms de domaine.

Altaba

Vérifier et déposer les Noms de domaine de sa future marque

Lorsque l’on change de nom de marque, il est primordial de regarder en amont si 1/ le ou les noms de domaine associé(s) à ce nouveau nom de marque est(sont) disponible(s). Et 2/de vérifier parmi les différentes extensions (TLD) que l’on juge les plus pertinentes pour son business et la  représentation de sa marque. Et 3/ de ne pas oublier de les déposer.

Dans le cas de Yahoo!, le groupe avait au préalable déjà déposé le nom de domaine altaba.com avant de communiquer sur le changement de nom de marque. En parallèle le nom de domaine américain altaba.us avait aussi été déposé par un salarié de chez Yahoo en son nom. Première erreur : pour une marque, pour une entreprise, le nom de domaine, quelque soit l’extension devrait être déposé au nom d’une entité, et non d’un salarié. Car que se passerait-il si ce dernier quittait la société ? Et on ne cessera de rappeler l’importance d’enregistrer ses noms de domaine en cachant le whois. Pour vivre heureux, vivons cachés (masqués). On pourrait ajouter aussi le fait que altaba.es et alataba.cat (extension catalane, aucun rapport avec les ????) avaient été déposés il ya longtemps par quelqu’un d’autre. Pas forcément grave, si ce n’est que cela pourrait vexer les espagnols quant à l’intérêt d’être présent dans ce pays ! Yahoo aurait certainement pu chercher à tenter de racheter ces noms de domaine.

Cybersquatting de Noms de Domaine

Mais ce qui démontre vraiment l’absence totale de politique en matière de noms de domaine est le fait que Yahoo n’a pas cherché à sécuriser les extensions manquantes. La précipitation à annoncer le changement de nom de marque leur a fait oublier d’enregistrer le nom altaba dans différents TLD !!! A peine, Yahoo communiquait sur le changement de marques que les cybersquatteurs se sont jetés sur la possibilité qui leur était offerte d’aller déposer les noms de domaine dans différentes extensions. La faute n’est pas à rejeter sur les cybersquatteurs : pour rappel, la règle du premier arrivé, premier servi joue en leur faveur.

Avant d’annoncer le changement de marque, il était encore temps pour yahoo de sécuriser sa future marque Altaba. Ils l’ont bien fait en déposant le .com et le .us, alors pourquoi s’être arrêté en si bon chemin ?

Ainsi en l’espace de quelques heures après l’annonce, ce sont plus de 50 noms de domaine qui ont été réalisé dans des extensions : altaba.fr, altaba.com.es, altaba.be, altaba.it, altaba.de, altaba.co.uk, altaba.co.za, altaba.eu, altaba.tk, altaba.nl, altaba.pt, altaba.ca, altaba.ch, altaba.us, altaba.co, altaba.uk, altaba.com.au, altaba.com.pl, altaba.fi, altaba.com.ar, altaba.cz, altaba.co.kr, altaba.in, altaba.io, altaba.la, altaba.me, altaba.mx, altaba.tv, altaba.com.pt, altaba.tw, altaba.co.in, altaba.ae, altaba.ai, altaba.cc, altaba.cf, altaba.ee, altaba.fm, altaba.ga, altaba.gq, altaba.id, altaba.kr, altaba.li, altaba.lv, altaba.nu, altaba.pw, altaba.ru, altaba.se, altaba.si, altaba.to, altaba.vc, altaba.ws …

Quel intérêt pour ces personnes d’avoir déposé ces noms de domaine ? Même si Yahoo va faire préempter son droit de marque pour récupérer les noms de domaine, les procédures sont longues et parfois couteuses… Nul doute que plusieurs d’entre elles vont donné lieu à des transactions qui s’avèreront fructueuses pour ceux qui ont pensé à déposer ces noms de domaine.

Cet événement, malheureux pour Yahoo/Altaba, a le mérite de rappeler à tous les marketeurs l’importance d’anticiper et de prévenir ce genre de risque en déposant le plus tôt possible ses noms de domaine et ce dans plusieurs extensions. Il est important également de surveiller quand un nom de domaine se libère et qu’il est alors possible pour vous de le récupérer. YouTube dispose d’un système d’alerte à cet effet afin d’être prévenu.

On vous suggère de r(e)lire notre article sur « Changer de nom de marque : quelles conséquences pour son nom de domaine » (que yahoo aurait sans doute du lire).